PME et travailleurs indépendants, 5 bonnes raisons d’opter pour un centre d’affaires

Exemple d'une salle de centre d'affaire

Les centres d’affaires connaissent depuis déjà plusieurs années un réel succès en France, en particulier dans les grandes métropoles telles que Lyon, Bordeaux, Marseille, Lille et bien évidemment Paris. Ce type d’infrastructure s’est développé dans ces villes d’envergure de manière très rapide, à tel point que toutes en comptent aujourd’hui plusieurs. Si c’est sans surprise le cas dans la capitale, ça l’est également à Lille, par exemple, où se concentrent pas moins d’une dizaine de centres.

Par définition, un centre d’affaires est un complexe regroupant à la fois des bureaux, des salles de réunion et, de plus en plus couramment, des espaces de coworking. Jusqu’ici, rien de réellement innovant. Mais il ne faut pas se fier aux apparences.

Exemple d'une salle de centre d'affaire

Les avantages des centres affaires

Les centres d’affaires offrent effectivement de nombreux avantages pour les professionnels indépendants et les petites et moyennes entreprises (PME).

Des solutions flexibles

Le premier avantage des centres d’affaires, ce sont leurs offres très flexibles à tous les niveaux. En effet, la plupart d’entre eux permettent de louer des bureaux de différentes tailles et pour une durée indéterminée. Celle-ci peut varier de quelques heures à plusieurs mois, en fonction des besoins de chacun. Un travailleur nomade de passage dans une ville pourra ainsi y trouver autant d’intérêt qu’une entreprise comptant plusieurs salariés.

Une implantation stratégique

Si les centres d’affaires ont connu un véritable essor dans les métropoles jouissant d’un rayonnement national, voir international, c’est parce que la demande de location de bureaux, notamment, y était importante, mais aussi parce que les réseaux de transport y sont plus aboutis que dans les villes de second rang. Un centre d’affaires est de ce fait généralement implanté dans une zone très bien desservie tant par les transports en commun que par les principaux axes routiers. Cela peut se révéler très pratique lorsque l’on souhaite réserver une salle de réunion pour une après-midi et que l’on a un train à reprendre aussitôt celle-ci terminée.

Des tarifs accessibles

Le troisième avantage, que ne proposent cependant pas tous les centres d’affaires, est l’accessibilité des tarifs. Beaucoup d’entre eux sont situés dans des zones franches, ce qui leur permet d’être plus agressifs en terme de prix que les solutions traditionnelles de location de bureaux et de tout autre espace de travail destiné aux professionnels. Les coûts inférieurs à ceux de ces solutions “traditionnelles” résultent aussi de la flexibilité abordée dans le premier point. On paye pour le temps passé, ni plus, ni moins. Attention, il est recommandé de bien prendre connaissance du système de tarification pratiqué par le centre d’affaire avant de souscrire une offre, quelle que soit la durée d’engagement.

L’opportunité de développer son réseau

L’un des maux dont souffrent le plus les travailleurs indépendants, c’est le manque de lien social, car si travailler à son domicile est avantageux sur plusieurs points, on en reste pas moins isolé. Le centre d’affaires est pour cela un excellent remède. Les échanges s’y font très facilement même en cas de location d’un bureau individuel. Et plus encore dans le cadre du coworking. Cette forme récente de travail collaboratif qui repose sur la location d’un espace de travail partagé constitue une excellente opportunité de développer son réseau.

Des services exclusifs

En plus de tous ces avantages, certains centres d’affaires tels que Be Square, à Lille, vous feront gagner un temps précieux dans votre travail quotidien en prenant en charge certaines tâches à faible valeur ajoutée. Dans ses offres de location de bureaux, celui-ci intègre par exemple un accueil personnalisé par une hôtesse, une permanence téléphonique ou encore un service de secrétariat (à la carte). Le tout dans un cadre à la décoration réussie. Alors, convaincu ?

Comment bien choisir sa mutuelle étudiante

La sécurité sociale est indispensable pour les étudiants souhaitant couvrir leurs soins et frais médicaux pendant leurs études supérieures. Mais parmi les offres des mutuelles étudiantes présentes dans les couloirs des universités à la recherche de futurs adhérents, difficile de choisir. On a donc décrypté les différents organismes de sécurité sociale étudiante pour vous aider à mieux vous y retrouver.

Des mutuelles étudiantes nationales et régionales

De base, les mutuelles étudiantes couvrent uniquement 70% de la prise en charge obligatoire, faite par la sécurité sociale. Mais il vous est possible de souscrire à une complémentaire santé avec des formules variables selon les organismes, ce qui peut vous aider dans votre choix de mutuelle étudiante

Choisissez donc votre mutuelle étudiante selon votre situation de santé et vos besoins : problèmes dentaires, port de lunettes ou de lentilles… Plusieurs types de contrat vous seront proposés en fonction de la couverture des risques, ce sera donc à vous de juger du meilleur rapport qualité/prix.

mutuelle-etudiante-frais-medicaux

LMDE, La Mutuelle Des Etudiants

La LMDE est la seule mutuelle étudiante à être implantée nationalement et regroupe 153 agences réparties sur le territoire français. La choisir peut être pratique quand on change d’université et/ou de région au cours des études. Par ailleurs, vous pourrez bénéficier d’avantages grâce à son partenariat avec le Groupe Banque Populaire.

Emevia, des mutuelles régionales

Regroupant 200 agences à travers la France, Emevia constitue un réseau de 10 mutuelles étudiantes, qui assurent un suivi le long de la vie étudiante, réparties selon les régions :

  • Ile-de-France : SMEREP
  • Nord-Pas-de-Calais + Normandie + Picardie : SMENO
  • Provence-Alpes-Côte-D’azur + Languedoc-Roussillon : MEP
  • Aquitaine + Midi-Pyrénées : VITTAVI
  • Bretagne + Pays-de-la-Loire : SMEBA
  • Rhône-Alpes + Auvergne : SMERRA
  • Champagne-Ardenne + Alsace-Lorraine : MGEL
  • Centre + Poitou-Charentes : SMECO
  • Bourgogne + Franche-Comté : SMEREB
  • Antilles + Guyane : SMERAG

Informations pratiques

L’affiliation à une mutuelle étudiante est valable du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante. Mais attention : l’âge limite pour en bénéficier est de 28 ans. Passé cet âge, il ne vous sera plus possible de vous inscrire à un organisme de sécurité sociale étudiant, sauf situations exceptionnelles (longue maladie, maternité, cursus universitaire très long…). L’affiliation est gratuite jusqu’à 19 ans ainsi que pour les étudiants boursiers.

mutuelle-etudiante-remboursement

Quand s’inscrire ?

Au moment de votre inscription administrative dans un établissement d’enseignement supérieur, que ce soit en fac, BTS, classe prépa ou IUT. L’inscription est obligatoire à partir de 16 ans et il est nécessaire de renouveler votre affiliation à la mutuelle étudiante tous les ans.

Quelles pièces apporter lors de votre inscription ?

Si c’est votre première inscription dans le supérieur, vous devrez apporter votre « carte d’immatriculation lycée » sur laquelle figure votre numéro de sécurité sociale et une photocopie de l’attestation Vitale de vos parents sur laquelle vous êtes mentionné. Si vous êtes né à l’étranger, un acte de naissance vous sera demandé.

Choisir la tablette pour les pros

Véritable technologie du moment, les tablettes tactiles commencent à bien s’adapter aux milieux professionnels qui n’hésitent pas à les utiliser.

Technologie d’écran, ergonomie, autonomie, connectivité… la tablette possède toutes les caractéristiques d’un ordinateur portable, alliées à un aspect pratique et intuitif indéniable. Après l’avoir utilisée, il vous sera difficile de vous en passer.

Choisir une tablette pour votre entreprise

Selon votre activité, votre tablette tactile devra répondre à différents besoins. Légèreté, rapidité, résolution de l’écran… il vous faudra choisir parmi ces caractéristiques ou les combiner en fonction de vos usages, si vous êtes en déplacement par exemple, ou si vous souhaitez avoir un support de présentation pour vos clients.tablette-tactile-pour-les-pro

Au-delà de l’apport technologique, la tablette tactile devient une véritable valeur ajoutée pour un professionnel.

Vous allez pouvoir notamment proposer au client une vision simple, concrète et interactive de votre produit ou service.

En plus des recommandations que vous lui donnerez, vous pourrez appuyer vos propos grâce à des démonstrations audiovisuelles, des diaporamas, des graphiques, etc.

La tablette complète l’expertise du professionnel en proposant un accès à internet grâce au wifi, qui vous permettra de naviguer sur le web sans fil et ainsi, être réactif et faire preuve de spontanéité lors d’une présentation.

L’outil pratique par excellence

Les tablettes tactiles sont un bon outil de travail qui accueillent des tableurs, traitements de textes, agendas et autres applications indispensables pour un usage professionnel. La force de la tablette réside donc dans sa polyvalence et surtout la capacité à vous suivre partout où vous vous déplacerez, à l’intérieur comme à l’extérieur du bureau.

Elles sont pratiques pour consulter ses e-mails, ses statistiques d’entreprise, et ce, rapidement.

Les tablettes peuvent également communiquer avec d’autres appareils multimédias, le but étant de partager du contenu ou d’afficher une image ou une vidéo sur un téléviseur.

En somme, on peut facilement percevoir que grâce à cette technologie, les relations client/entrepreneur sont dynamisées, plus vivantes, intéressantes et attractives.

Le bien-être au travail : quelques conseils

Dans un monde caractérisé aujourd’hui par une recherche constante d’amélioration de la productivité, souvent synonyme d’un accroissement des exigences vis-à-vis des salariés, la recherche du bien-être au travail devient une priorité. C’est le bien-être qui génère la performance, et non l’inverse, et cela oblige à penser l’entreprise différemment.

Le bien-être passe par la hiérarchie…

L’implication de la direction générale et de son conseil d’administration est indispensable. L’évaluation de la performance doit intégrer le facteur humain, et donc la santé des salariés. Dans un monde où 81% des cadres se disent prêts à changer d’entreprise pour fuir les tensions, le défi est de taille : le bien-être doit devenir une priorité.

Dans la période difficile et incertaine que nous vivons, un manager n’a pas tellement de moyens bien-être-travail-poignée-de-mainpour améliorer la conjoncture et les conditions de travail de plus en plus dures. Par contre, il peut avoir une influence décisive sur le bien-être de ses collaborateurs en développant la cohésion et l’esprit d’équipe. En effet, pour les salariés, être mieux au travail c’est avoir la possibilité de s’engager dans son travail, être respecté, reconnu et pas seulement disposer de facilités comme des conciergeries ou des salles de gymnastique dans l’entreprise. En somme, ils veulent davantage participer et se sentir concernés par le projet de leur entreprise et non plus être considérés comme une simple addition d’individus.

… Et par l’environnement au bureau

Selon le professeur britannique Cooper, spécialiste des organisations de travail pour le bien-être-au-travail-naturecompte de la société française Interface sur 3 600 salariés dans huit pays, dont la France, les salariés ont besoin de verdure et d’espaces verts pour être au top de la performance.

Selon une étude dévoilée par France Info, 21% des salariés qui bénéficient d’un environnement avec de la lumière naturelle, des espaces verts, des zones sans bruit, ou encore de la vue sur l’eau se disant heureux de venir au travail contre la moitié si tous ces éléments ne sont pas réunis.

Dans une autre étude de l’université de l’Oregon, on note un autre facteur important, la couleur : « dans l’environnement de travail, notre recherche montre que l’utilisation de couleurs muettes comme le marron et le gris sont associés à des niveaux plus élevés déclarés de stress. En revanche, les employés dans les bureaux avec des couleurs vives d’accent (rouge, jaune, violet, orange, vert et bleu) ont déclaré des niveaux de stress moins importants et un meilleur taux de productivité ».

Une chose est donc à retenir : sans bien-être au travail, point de motivation, point d’émulation, point de créativité, point d’innovation et donc point de croissance.

Le Cloud pour les pros

Le Cloud Computing n’est pas seulement un espace de stockage en ligne, mais c’est aussi un moyen d’externaliser des infrastructures, des applications et des services afin de réaliser des économies.

Toute application hébergée chez un prestataire externe et accessible depuis internet et à la demande fait partie du Cloud : cette technologie vient donc révolutionner la manière dont les entreprises travaillent.

Le Cloud : définition

Le Cloud permet aujourd’hui de transformer les conditions de travail et la performance des collaborateurs, de transformer les organisations de l’entreprise pour plus d’agilité et de souplesse, de créer de nouvelles formes de relation clients ou encore d’inventer de nouveaux leviers de création de valeurs et de business.

Vous pouvez accéder à des ressources cloud-computing-pour-les-prosinformatiques (infrastructure ou stockage) et à des logiciels en ligne pour plus d’efficacité. L’information doit pouvoir être disponible à tout moment.

Si, par le passé, les utilisateurs exécutaient des applications ou des programmes à partir de logiciels téléchargés sur un ordinateur ou un serveur physique situé dans leur bâtiment, le Cloud Computing permet aujourd’hui à ces personnes d’accéder au même type d’application via internet.

Cette solution connaît une popularité grandissante, en particulier auprès des PME-PMI.

Vous bénéficiez ainsi de toute la puissance des applications et services externalisés, en payant seulement en fonction de votre consommation. En effet, les services de Cloud Computing sont généralement fournis selon un modèle de « paiement à l’utilisation ». Ils n’engendrent donc aucun frais d’investissement.

Pourquoi adopter le Cloud Computing ?

Le Cloud, c’est un progrès technique qui permet d’envisager une myriade d’applications à tous les niveaux de l’entreprise.

Lorsque les entreprises commencent à s’appuyer sur les services de Cloud Computing, elles n’ont plus besoin de programmes complexes de récupération des données. Les fournisseurs se chargent de la plupart de ces tâches et ils le font au plus vite.

Toutes les données sont stockées dans le Cloud et restent accessibles quoi qu’il arrive à vos ordinateurs portables et tablettes.

Le Cloud Computing améliore également la collaboration en permettant à l’ensemble des employés, où qu’ils se trouvent, de synchroniser leurs actions et de travailler sur des documents et des applications partagées simultanément.

Ils peuvent aussi suivre leurs collègues et leurs enregistrements afin recevoir des mises à jour critiques en temps réel. L’ensemble de ce processus renforce la collaboration, ce qui augmente l’efficacité et améliore les résultats financiers d’une entreprise.