Skip to content

Comprendre la pelade : les symptômes et évolutions

 

La pelade est une forme de chute de cheveux qui se présente par plaque, contrairement à la calvitie. Il s’agit d’une maladie immunitaire, dont la raison peut être héréditaire. Cette perte de pilosité peut se manifester sur toute ou une partie du cuir chevelu. Bien que certains traitements puissent favoriser la repousse des cheveux, on ne peut pas pour autant être sûre de l’impossibilité des récidives.

Comment se manifeste la pelade ?

Plusieurs facteurs peuvent provoquer la pelade. Outre l’hérédité, les infections virales, le stress aigu ou encore une exposition excessive à un produit chimique peut aussi en être la cause. La plupart des personnes touchées par cette maladie risquent de ne plus voir leurs cheveux repousser, bien que le cas soit quasiment rare.

La forme la plus courante de la pelade se manifeste par une perte entière de cheveux sur la zone touchée. Les plaques dégarnies sont bien distinctes, claires et lisses. Leur taille peut varier 1 et 5 cm de diamètre.

Généralement, on distingue deux types de pelade. Il y a la pelade décalvante qui apparaît quelques zones du cuir chevelu. Il y a aussi la pelade universelle qui touche toutes les zones pileuses.

 

Comment s’évalue la maladie ?

Bien que la pelade ne soit pas une maladie grave, une forme récidivante peut un jour réapparaître. On l’appelle aussi pelade nerveuse. Les personnes affectées verront leur qualité de vie se dégrader. Ce qui peut entraîner un manque de confiance en soi.

On ne peut pas autant garantir que les traitements contre la pelade peuvent être efficaces, pour ne pas dire qu’aucune guérison n’est possible. On peut par contre affirmer qu’une évolution de la maladie est possible, mais reste imprévisible. Cela peut même varier d’une personne à une autre. Chez certaines personnes, la repousse des cheveux peut être visible au bout d’un an. Chez d’autres, cela reste impossible.

Chez les personnes qui ne voient aucune guérison, la pelade nerveuse pourrait provoquer d’autres dégâts, comme la perte des sourcils et des cils.

Dans le cas où la pelade ne se guérit pas toute seule après un an, certains médecins prescrivent une application locale de corticoïde pour permettre aux cheveux de repousser. Il y a aussi les médicaments à base de cortisone. D’autres solutions comme la phytothérapie sont aussi possibles. C’est un traitement assez puissant qui requiert une prise en charge sérieuse d’un professionnel des cheveux.

Ajouter un commentaire

Get a Gravatar! Votre nom

Votre email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *.

*