Les meilleures imprimantes laser pour une entreprise

Apparue quasiment en parallèle avec les ordinateurs, l’imprimante a énormément progressé depuis ces dernières décennies si bien que l’on distingue plusieurs types : imprimante laser, imprimante laser couleur, imprimante à jet d’encre, imprimante magnéto-graphique et même l’imprimante 3D. Leur évolution se fait remarquer surtout pour la qualité d’impression, le processus d’impression et aussi leur apparence physique. Véritable outil indispensable dans une entreprise, les particuliers et même les foyers en ont besoin dans leur quotidien.

Tour d’horizon des 3 meilleures imprimantes laser du marché

multifonction-laser-couleur-a4a3Nombreuses marques ayant une notoriété sans faille dans le domaine de l’informatique, des outils technologiques et du high-tech, produisent des imprimantes. On peut citer pour cela Canon, Dell, IBM, Lexmark, Nipson, Brother, Samsung, Sharp et Toshiba, entre autres. Elles sont compétentes et professionnelles, aussi bien les unes que les autres, mais peu se distinguent d’entre toutes et il faut savoir pourquoi. Aussi, l’on se focalisera sur les caractéristiques des 3 meilleures imprimante laser.

Xerox ColorQube 8570dn

Cette imprimante est parmi la plus performante du marché avec une vitesse d’impression de 40 pages par minute. Ceci est d’autant plus valable aussi pour des impressions en noir et blanc qu’en couleur. La qualité se trouve au rendez-vous aussi avec cette imprimante laser car elle atteint les 2 400ppp. En outre, elle respecte l’environnement en consommant beaucoup moins d’énergie car elle peut supporter différents types de papier.

HP Color Laser Jet Enterprise M553dn

Pour ceux qui sont constamment pressés, la HP Color Laser Jet Enterprise est l’imprimante qui réduira à moitié leur stress. En effet, elle a un débit de 38 ppm et la résolution qui va avec s’affiche à 1200 ppp. Pour rappel, ppm veut dire page par minute et ppp est la finesse de numérisation. C’est l’acronyme de point par pouce.

Brother HL-L8350CDW

L’imprimante Brother HL-L8350CDW mérite bien son appellation d’imprimante performante et multifonction en plus. Vous pouvez imprimer des documents de votre téléphone et de votre clé USB avec celle-ci. Sa résolution est semblable au Xerox ColorQube 8570dn. Quant à sa capacité, l’usure n’arrive que si vous faites une impression d’environ 9 pages tous les jours pendant 365 jours, en d’autres mots 3500 tirages.

Le point commun entre ces imprimantes laser est leur capacité à faire ressortir une impression classée haut de gamme dans la mesure où la résolution est optimum. Toutefois, le choix doit toujours se baser sur le budget car plus une imprimante est performante, plus le budget est élevé. Mais ne vaut-il mieux pas débourser une grosse somme et se trouver gagnant dans les profits ?

La génération Y et l’entreprise

generation Y

L’arrivée de la génération Y sur le marché du travail a bouleversé beaucoup de codes dans le monde de l’entreprise. Cette nouvelle masse salariale qui a grandi avec internet a développé beaucoup de différences avec ses aînés. L’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle s’en est retrouvé inversé. Le principal atout d’une entreprise n’est plus la carrière qu’elle propose, mais bien les concessions qu’elle est prête à faire pour ses salariés.

Adaptabilité et compromis

Les jeunes diplômés ont conscience de leurs atouts et n’hésitent pas à en jouer. Le premier emploi n’est que temporaire, c’est une plate-forme pour accéder rapidement à des connaissances et des responsabilités plus importantes. Le nouvel arrivant peut alors négocier les meilleurs avantages possibles en faisant jouer la carte de la concurrence. Et le jour où l’entreprise ne peut plus continuer à faire monter la mise, c’est le départ.

Il faut donc mettre en avant ses avantages, et être prêt à écouter les demandes : aménagement du temps de travail, salaire… Des locaux spacieux, confortables et lumineux sont presque devenus un minimum, tout comme une salle de repos équipée pour la détente. Trouver le juste équilibre entre permissivité totale et une mauvaise réputation peut être délicat. Selon le secteur, l’histoire et le style de l’entreprise, il faut trouver une personnalité propre pour attirer et se distinguer.

Le dynamisme et la cohésion au service de l’efficacité

Si l’entreprise doit savoir se montrer souple quand il le faut, elle ne doit pas paraître molle pour autant. Les jeunes diplômés sont à la recherche d’expériences intéressantes et de challenges à relever : autant profiter au maximum du temps passé ensemble ! Il faut donc savoir fédérer et motiver, et le plus tôt possible de préférence. Pas la peine d’attendre qu’un collaborateur soit sur le départ pour lui faire comprendre combien on tient à lui. Vous pouvez pour cela avoir recours à plusieurs méthodes : un tuteur pour chaque nouvel arrivant, pot d’accueil, présentation des projets en cours de l’entreprise…

Une des caractéristiques de ces nouveaux travailleurs c’est leur volonté de donner un sens à leur travail. Ils ont besoin de comprendre ce qu’ils font, et pourquoi ils le font. La transversalité au sein des entreprises s’est beaucoup développée. Les différents services se rapprochent les uns des autres pour travailler ensemble et apprendre à se connaître. Une entreprise dans laquelle tout le monde se connait (dans la mesure du possible, bien évidemment) sera plus efficace, ses collaborateurs seront plus attachés et investis. Là encore différentes solutions existent, notamment autour du team-building et des événements incentive.

 

Alors qu’on parle encore des changements apportés par la génération Y, la suivante se prépare à son tour. Les digital natives, ou génération Z sont déjà en train de faire leur apparition sur le marché du travail. Hyper connectés et demandeurs d’une transparence de plus en plus importante, il ne faut pas douter qu’ils vont eux aussi apporter leur lot de bouleversements, peut-être plus importants encore que leurs aînés. Réponse dans quelques années !

La réussite professionnelle : comment se sentir bien sous tous rapports ?

Côté professionnel, tout le monde a son ressenti, son feeling. Qu’il soit juste pour avoir un salaire à la fin du mois ou juste pour exercer ce que l’on aime faire, chaque personne a sa définition de la réussite professionnelle. Mais quelle est-elle au juste ?

La réussite professionnelle s’appuie principalement sur le succès de sa propre personne dans son travail, incluant son bien-être, son implication, les répercussions de ses interactions avec les autres salariés, la création d’une carrière ou même de son propre business. Cela repose aussi sur les tâches à réaliser, des besoins du salarié et de l’employeur (quels sont-ils, comment les définir et les appliquer ?).

 

Observer son environnement pour mieux agir

La réussite professionnelle vient de soi et il faut bien se rendre compte que l’on n’a rien sans rien. Si on veut évoluer sur un poste dans une entreprise qui est plutôt rigide sur les processus d’évolution, qu’il n’y a pas beaucoup (ou du tout) de postes à pourvoir par la suite sur celui recherché, ce n’est pas très bon signe.

L’idéal, c’est de repérer les caractéristiques suivantes :

  • de quelle taille est l’entreprise et quelle est son activité ?100-success
  • pensez-vous vouloir évoluer dans ce type de structure ?
  • avez-vous réellement la possibilité d’évoluer au sein de votre équipe/ entreprise / groupe ?
  • qu’attendez-vous réellement de cette entreprise ?

Après, au sein de votre poste, posez-vous les bonnes questions pour savoir si l’environnement que l’on vous impose vous correspond et vous convient. Vous pouvez tout à fait être dans une équipe super qui va vous donner du peps tous les jours ou alors tout au contraire, une équipe qui ne communique pas et où vous ne savez pas qui fait quoi exactement. Vous pouvez intégrer un bureau dit « écologique » (équipé d’un porte crayon en bambou, d’une gomme sans PVC…) ou alors tout au contraire, intégrer un bureau où l’on a du mal à vous trouver une chaise décente pour vous installer.

Évaluez bien tout ce qu’il se passe autour de vous afin de vous donner une idée générale de si l’emploi pour lequel vous avez postulé peut vous convenir à moyen / long terme.

IMAGE CLES REUSSITE

 

Des actions à réaliser pour mettre en place sa réussite professionnelle

Rien n’arrive sans rien (avoir fait) et tout vient à point à qui sait attendre, comme on dit. Il est intéressant de voir par quels moyens vous pouvez vous rapprocher de votre réussite professionnelle et comment la vivre.

Déterminez et estimez votre situation actuelle

Être objectif, pour réellement estimer quelle est votre situation professionnelle actuelle, est primordial. Plus vous vous regardez de l’extérieur, mieux c’est. Vous ne pouvez pas vous dire que votre boulot vous convient parce que c’est « normal ».

Qu’est-ce qui fait de vous la personne que votre employeur a embauchée ? Qu’est-ce qui fait de vous quelqu’un d’indépendant ? Est-ce que vous aimez votre travail ? Pensez-vous que vous pouvez évoluer au sein de votre service ou même aller encore plus haut ?

Notez ce qui vous plaît le plus dans votre travail

Les petites choses sont souvent les plus appréciées. Au travail, on aime les petits déjeuners, les attentions entre collègues, l’entraide / l’esprit d’équipe, l’avancement dans le(s) projet(s), la production, les bons résultats…

Qu’est-ce qui fait que vous allez au travail le matin / l’après-midi / le soir ? Qu’est-ce qui fait que vous vous enchantez lorsque vous vous dites que vous travaillerez avec vos collègues ? Est-ce la bonne ambiance ou les activités faites avec eux ?

À contrario, vous pouvez également noter ce qui vous déplaît, comme par exemple les personnes que vous jugerez toxiques, la communication quasi inexistante au sein de votre équipe…

Décidez et faîtes ce que vous voulez entreprendre

Ça y est, vous avez fait le point sur votre situation ainsi que les petites (ou grandes !) choses qui vous plaisent ! Il est temps d’agir et de mettre en place les choses qui vont vous permettre d’avancer sur la voie que vous aurez choisie. Qui voulez-vous devenir au sein de votre entreprise ? La place de votre chef est intéressante, mais vous doutez de vous… N’est-ce pas ?

Vous êtes ouvrier, employé de bureau, hôte de caisse, distributeur de journaux, secrétaire, recruteur… Vous souhaitez monter en grade mais vous ne savez pas comment faire ? Donnez-vous les moyens d’obtenir ce que vous souhaitez !

Pour améliorer cet état de chose, plusieurs points :

  • gagnez en expérience sur le poste que vous convoitez
  • demandez des responsabilités liées dans la mesure du possible
  • apprenez les tâches que vous aurez à faire quand vous l’aurez
  • ne rechignez pas sur les horaires (c’est bien d’apprendre sur son lieu de travail mais l’idéal serait de ne pas empiéter sur son travail actuel, sauf si c’est ce qui est convenu)
  • faîtes le point sur votre évolution chaque semaine (qu’est-ce que vous avez appris, qu’est-ce qui pourrait être fait ou amélioré pour que vous puissiez avancer comme vous le souhaitez ?)
  • marquez des points sur votre façon de parler (construisez vos phrases avant de parler ou parlez lentement pour avoir le temps de le faire, évitez le langage familier et préférez un vocabulaire professionnel…)

IMAGE 100% SUCCESS

Pour conclure, n’hésitez surtout pas à mettre en avant votre personne pour montrer que vous avez de l’ambition et que vous voulez réussir, cela portera toujours ses fruits. Cela se verra et vous vous direz que vous réussissez professionnellement avec ce qui pourra vous être proposé. Bon courage !

Organiser ses documents comptables

Conseils d’organisation pour les documents comptables

Le classement et le rangement des documents comptables font partie des maîtres mots d’un comptable startup.

Au sein de l’entreprise, une bonne organisation est synonyme de travail fait dans les temps et bien réalisé.

Bien ranger les dossiers de comptabilité apporte alors son lot d’avantages à la société.

Effectivement, cela permet de gagner du temps, de les retrouver rapidement lors d’un contrôle fiscal inopiné par exemple ou encore de réduire les honoraires du comptable ou de l’expert-comptable dans la mesure où il ne perdra pas de temps à trier, à classer et à ranger les documents de l’entreprise.

La catégorisation de documents comptables pour le comptable startup

L’une des méthodes les plus efficaces pour le classement des dossiers de comptabilité est la catégorisation.

En effet, en opérant de cette manière, le comptable startup ou les secrétaires de direction facilitent l’accès aux documents.

Ainsi, même les personnes, comme les professionnels de l’audit ou les contrôleurs fiscaux ne faisant pas partie de l’entreprise, peuvent trouver rapidement et aisément les papiers qu’elles recherchent.

Dans une entreprise, il existe différentes sortes de dossiers comptables : fiches de paie, reçus, bordereaux de versement, factures de vente, ordres de virement…

Il suffit alors de les sérier de cette manière : banque et caisse, administration fiscale, clients, fournisseurs et personnel salarié de la société.

À noter que les divers courriers et lettres doivent être triés à part, pour une meilleure efficacité organisationnelle des documents de comptabilité.

La classification des dossiers de comptabilité par un comptable startup

organiser ses documents comptablesConcernant la classification des dossiers par un comptable startup ou une personne chargée de le faire, plusieurs méthodes sont utilisées.

Il est possible de les ranger de manière alphabétique, chronologique, alphanumérique ou périodique.

Par exemple, les relevés bancaires et tout autre document provenant de la banque doivent être triés de manière chronologique.

Concernant les documents fiscaux, la catégorisation par taxes est la plus efficace.

Pour les dossiers de comptabilité relatifs à la clientèle, il est judicieux de les organiser de manière chronologique, du plus récent au plus ancien, et pour ceux des fournisseurs, le mode alphabétique et le mode alphanumérique sont les plus appropriés.

Quant aux documents comptables du personnel salarié, le classement périodique mensuel, semestriel ou annuel est le plus avantageux.

Il existe d’autres méthodes de classification, comme l’utilisation de codes couleurs, les marque-pages ou encore la priorisation.

Manque de motivation au travail : comment se rebooster ?

Il est tout à fait possible d’adorer son travail, et malgré tout, perdre sa motivation et avoir des difficultés à se lever le matin. Entre l’ennui, la routine, la mauvaise ambiance ou les salaires trop bas, le manque de motivation peut prendre différentes formes. Le tout, c’est d’y remédier !

manque de motivation travail

Interrogez-vous sur l’origine de la démotivation

Pour commencer, posez-vous les bonnes questions : « Est-ce un petit coup de blues passager ? Ou ai-je vraiment envie de changer d’activité ou d’entreprise ? »

Si vous ressentez le besoin de changer de poste, il vous est possible de trouver un second souffle au sein même de l’entreprise où vous êtes.

En revanche, si vous souhaitez changer du tout au tout, vous pouvez quitter l’entreprise voire changer de métier et vous réorienter.

Prenez du recul

Si vous avez l’impression de crouler sous les désagréments, n’hésitez pas à prendre du recul en prenant des congés ou une RTT. A votre retour, il y a de fortes chances que vous soyez reboosté, frais et disponible.

Il n’y a rien de tel que de prendre du temps pour soi !

Ne soyez pas pessimiste

Si vous souhaitez réellement remédier à ce manque de motivation, positivez ! Si vous ressassez sans cesse les idées noires, vous ne parviendrez pas à trouver une solution.

Essayez d’avoir un autre regard sur votre poste pour y voir les aspects positifs. De cette manière, vous provoquerez une chaîne vertueuse. Cela peut passer par des choses à l’apparence futile : réorganiser son bureau, rencontrer de nouveaux collègues, se sentir soutenu lors d’une difficulté, voir vos collègues à l’extérieur, etc.

démotivation travail

Ayez confiance en vous !

Selon certains spécialistes et coachs en évolution  professionnelle, les blessures de l’enfance peuvent entraver la confiance en soi : sentiment d’abandon, trahison ou rejet.

Ce manque de confiance peut entraîner une démotivation régulière. Il est donc essentiel de faire un travail sur soi, et retrouver cette confiance perdue.

Pour ce faire, lancez-vous des défis que vous n’auriez pas l’habitude de faire, et chaque jour, vous multiplierez de petites victoires. Enfin, la confiance et l’énergie seront au rendez-vous !

Trouvez votre place  au sein de l’entreprise

Souvent, ce manque de motivation est étroitement lié avec le manque de reconnaissance au sein de l’entreprise.  Il est donc essentiel que vous trouviez la fonction qui vous convient.

Si vous exercez le métier qui vous correspond,  vous allez pouvoir mettre à profit vos compétences. Sans aucun doute, vous vous sentirez heureux et motivé.

Désormais, vous avez toutes les cartes en main pour retrouver la motivation au travail. Il n’y a plus qu’à…