De simples astuces pour optimiser le profit de la société

Comment améliorer le profit de l’entreprise ?

Avouons-le, la création d’une entreprise ne s’arrête pas sur le fait de recruter des salariés et de trouver les produits (ou les services) à vendre. Il faut également trouver les moyens pour augmenter son profit. Et pour tout dire, c’est la tâche la plus difficile à réaliser au sein d’une entreprise. Mais pourquoi donc ? Tout simplement parce que le contexte économique n’est pas toujours stable, parce qu’il n’est pas toujours facile de deviner les besoins du client et parce qu’il faut être très efficace dans les opérations. Pour ces raisons, augmenter les profits de sa société requiert un effort considérable. Et ce n’est pas tout ! Vous devrez également considérer quelques critères et suivre quelques astuces. Lesquels ? Découvrez tout dans cet article.

Avoir un objectif durable

Bien évidemment, s’il y a bien une chose que l’on doit admettre : c’est que l’on est tous très occupés. Du coup, il nous est parfois difficile, voire impossible, de nous arrêter une minute pour s’asseoir et pour penser à l’avenir. Pourtant, la planification de la stratégie est toujours une chose importante. En effet, pour pouvoir améliorer le profit de son entreprise, il faut commencer par définir vos objectifs pour cette année, et même pour les cinq prochaines. Bien sûr, il est assez difficile de les garder dans votre pensée, car cela pourra s’envoler, mais si vous retenez tout sur papier, non seulement vous pourrez tout préserver, mais vous pouvez également être surpris en voyant les tâches que vous pouvez effectuer en un an. Pour cela, si auparavant, vous avez passé tout votre temps à travailler dans votre entreprise, aujourd’hui, prenez un peu de temps pour travailler sur votre entreprise.

Déterminer le blocage

Votre entreprise a longtemps existé, mais vous vous demandez toujours pourquoi vous n’arrivez pas à accroitre votre profit ? Pour cela, il est fort probable qu’il y a un élément qui vous bloque. Mais quoi ? À vous de le déterminer. Pour faciliter votre recherche, posez-vous ces bonnes questions : existe-t-il un autre fournisseur qui pourra proposer le même service, mais à petit prix ? Vos clients ont-ils d’autres choix ? Est-ce que les besoins de vos clients ont changé ? En termes de prix, est-ce que le tarif que vous proposez est encore abordable ? Les réponses de ces questions sont importantes afin de déterminer les éléments qui pourront bloquer le développement et la croissance de votre entreprise. Avez-vous besoin d’aide ? Pour cela, n’hésitez pas à contacter un professionnel dans le domaine, comme eric boustouller. Il est en effet le mieux placé pour connaitre ce qui convient le plus à votre entreprise.

Trouver les leviers de croissance

Une fois que vous avez trouvé les blocages qui empêchent votre société d’avancer, vous pourrez maintenant trouver des leviers de croissance. En ce sens, le choix est multiple, mais tout dépend de vous. Vous pourrez par exemple augmenter les efforts de marketing, améliorer les produits, demander les avis des clients, apporter des modifications pour que le business soit plus moderne… Eh bien, la liste est longue, mais tout dépend de vos besoins et de votre problème. Bien évidemment, contacter un expert est toujours conseillé en cas de souci. Étant un professionnel dans le domaine, il vous apportera le maximum de conseils pour améliorer le profit de votre entreprise.

La carte de voeux professionnelle, pour quoi faire ?

Vous avez dans l’idée à qu’au siècle des SMS, emails et autres messages via les réseaux sociaux, les cartes de voeux professionnelles sont parfaitement désuètes et dénuées d’intérêt ? Et pourtant, vous êtes bien loin de la vérité.

Un puissant outil marketing

C’est au renouvellement de l’année que bien souvent tout à chacun prend ses bonnes résolutions, et une de ces résolutions tient parfois au fait de faire un tri dans son carnet d’adresse. Envoyer à vos clients, vos fournisseurs ou vos contacts une carte de vœux percutante à l’image de votre entreprise, est un signal fort que vous leur envoyez : « Regardez, je ne vous ai pas oublié. J’ai apprécié travailler avec vous dans le passé et en cette nouvelle année, je me rappelle à votre bon souvenir ». Comme vous le savez probablement, fidéliser un client, voire un ancien client est bien moins coûteux que d’en prospecte de nouveaux. Envoyer une carte de voeux professionnelle montre à votre destinataire que vous êtes à ses côtés pour cette nouvelle année.

Plus votre carte sera personnalisée plus vous aurez de chance qu’elle soit conservée et donc que son destinataire pense à vous s’il a besoin des services que vous proposez.

Comme faire ?

Le choix de la carte de voeux professionnelle et de sa personnalisation est primordial. Il vous faut tout d’abord anticiper cette période de fin d’année et vous occuper de cette communication bien en amont car elle prend du temps, mais vous rapportera de l’argent.

Votre carte de voeux professionnelle se doit d’être à l’image de votre entreprise. Aujourd’hui, l’apposition de votre logo, de votre adresse et de votre charte graphique est une quasi-obligation. Cette carte doit sans conteste vous représenter sans doute possible par rapport à votre concurrence. Le must est ensuite d’y ajouter une touche personnelle qui sera souvent un mot manuscrit de votre part. Il s’agit de l’attention toute particulière qui fera que votre destinataire gardera votre message sur son bureau, voire dans un tiroir, mais aura beaucoup plus de scrupule à jeter à la corbeille.

Car quoi qu’il en soit, malgré le tout-numérique dans lequel nous vivons aujourd’hui, la réception d’une carte carton, personnalisée jusque dans l’écriture manuscrite de celle-ci touchera votre destinataire et lui montrera à quel point vous apportez d’importance à votre relation professionnelle, surtout en ce début d’année. Et permettra donc, comme nous le sous-entendions en préambule, que vos coordonnées ne passent pas à la trappe d’un grand ménage dans le carnet d’adresse.

Vous doutez encore ?

Si vous hésitez encore à passer à la carte virtuelle ou à l’email de masse pour souhaiter vos vœux, sachez qu’aujourd’hui, l’impact du papier n’a jamais été aussi fort. Vous, chef d’entreprise, recevez probablement des dizaines de mails par jour et parmi eux, d’autres dizaines de publicité, newsletters et autres spams en tout genre qui finissent généralement dans votre corbeille virtuelle… en un clic. Et même en début d’année, concrètement, la plupart des vœux numériques ne sont même plus lus.

Alors que l’attention d’une carte de vœux papier personnalisée fera forcément mouche. Il n’y a vraiment pas de quoi hésiter !

Qu’est-ce que la formation d’animateur périscolaire?

Suite à la réforme des rythmes scolaires, un nouveau métier est apparu dans les écoles françaises: celui d’animateur ou animatrice périscolaire.

Mais contrairement aux idées reçues, ce métier nécessite une véritable formation dédiée aux besoins spécifiques liés à cette activité.

Focus sur la formation d’animateur périscolaire.

Bafa ou CQP animateur périscolaire ?

Plus détaillée et lus longue que le Bafa, la formation CQP animateur périscolaire permet d’appréhender toutes les situations auxquels l’animateur sera confronté dans le cadre de l’exercice de ses fonctions.

En effet, le Bafa permet d’encadrer des enfants sur leurs loisirs, durant les vacances, pendant une période d’une journée à quelques mois.

L’animateur périscolaire va devoir travailler avec des enfants sur une année scolaire entière, et dans le cadre de missions éducatives et non purement loisirs.

Il s’agit donc de deux métiers différents.

La formation CQP animateur périscolaire

formation animateur periscolaire

La formation CQP animateur périscolaire est proposée par diverses associations comme celle-ci

Il s’agit d’une formation longue qui se réalise en alternance. Cela signifie que la personne qui la suit passe une partie de son temps à suivre des cours et l’autre partie à approfondir son expérience à travers des stages.

Les étudiants apprennent ainsi petit à petit à gérer les problèmes qui peuvent survenir, mais aussi à créer des ateliers et des animations à caractère ludique et éducatif.

N’oublions pas que l’animateur périscolaire travaille au sein de l’école et non dans un centre de loisirs.

La validation de la formation d’animateur périscolaire

Pour obtenir son certificat, il faut avoir validé tous les modules de la formation d’animateur périscolaire, autant pour la partie théorique que pratique.

Une fois le CQP en poche, il est possible de travailler dans de nombreuses écoles françaises, puisqu’à ce jour, la plupart d’entre elles n’ont pas trouvé le personnel qualifié nécessaire.
C’est pour cette raison qu’on trouve de nombreux titulaires du Bafa seulement à ces postes. Or la formation CQP animateur périscolaire correspond tout à fait au poste, contrairement au Bafa.

Une personne avec un CQP validé peut donc choisir plus facilement le poste de ses rêves, et la demande ne manque pas.
Voilà une formation qui débouchera forcément sur un emploi. Une bonne nouvelle en cette période où trouver un travail est devenu  difficile.
La formation d’animateur périscolaire permet donc aux personnes souhaitant travailler dans le domaine de l’enfance d’exercer le métier de leur rêve.
La réforme des rythmes scolaires étant bien ancrée dans le système d’éducation actuel, la demande en animateurs périscolaires qualifiés, et donc diplômes du CQP spécifique,  devrait s’accroître dans les années à venir.

Organiser ses documents comptables

Conseils d’organisation pour les documents comptables

Le classement et le rangement des documents comptables font partie des maîtres mots d’un comptable startup.

Au sein de l’entreprise, une bonne organisation est synonyme de travail fait dans les temps et bien réalisé.

Bien ranger les dossiers de comptabilité apporte alors son lot d’avantages à la société.

Effectivement, cela permet de gagner du temps, de les retrouver rapidement lors d’un contrôle fiscal inopiné par exemple ou encore de réduire les honoraires du comptable ou de l’expert-comptable dans la mesure où il ne perdra pas de temps à trier, à classer et à ranger les documents de l’entreprise.

La catégorisation de documents comptables pour le comptable startup

L’une des méthodes les plus efficaces pour le classement des dossiers de comptabilité est la catégorisation.

En effet, en opérant de cette manière, le comptable startup ou les secrétaires de direction facilitent l’accès aux documents.

Ainsi, même les personnes, comme les professionnels de l’audit ou les contrôleurs fiscaux ne faisant pas partie de l’entreprise, peuvent trouver rapidement et aisément les papiers qu’elles recherchent.

Dans une entreprise, il existe différentes sortes de dossiers comptables : fiches de paie, reçus, bordereaux de versement, factures de vente, ordres de virement…

Il suffit alors de les sérier de cette manière : banque et caisse, administration fiscale, clients, fournisseurs et personnel salarié de la société.

À noter que les divers courriers et lettres doivent être triés à part, pour une meilleure efficacité organisationnelle des documents de comptabilité.

La classification des dossiers de comptabilité par un comptable startup

organiser ses documents comptablesConcernant la classification des dossiers par un comptable startup ou une personne chargée de le faire, plusieurs méthodes sont utilisées.

Il est possible de les ranger de manière alphabétique, chronologique, alphanumérique ou périodique.

Par exemple, les relevés bancaires et tout autre document provenant de la banque doivent être triés de manière chronologique.

Concernant les documents fiscaux, la catégorisation par taxes est la plus efficace.

Pour les dossiers de comptabilité relatifs à la clientèle, il est judicieux de les organiser de manière chronologique, du plus récent au plus ancien, et pour ceux des fournisseurs, le mode alphabétique et le mode alphanumérique sont les plus appropriés.

Quant aux documents comptables du personnel salarié, le classement périodique mensuel, semestriel ou annuel est le plus avantageux.

Il existe d’autres méthodes de classification, comme l’utilisation de codes couleurs, les marque-pages ou encore la priorisation.

Droits d’ auteur, mode d’emploi

Vous souhaitez devenir rédacteur freelance, mais certaines questions concernant les droits d’auteur vous laissent perplexe ? Alors, cet article est fait pour vous ! Les droits d’auteurs n’auront plus aucun secret pour vous, et vous pourrez écrire en toute sérénité. D’autant plus que cette protection est indispensable à votre métier. Il ne faut donc pas la négliger.

droit d'auteur

Qu’est-ce que les droits d’auteur ?

copyright droit d'auteurEn réalité, il n’y a rien de compliqué dans la notion de droits d’auteur.

Vous êtes l’auteur d’une œuvre (un livre, un morceau musical, une œuvre d’art, un logiciel, etc.) que vous avez réalisé du début à la fin ? Alors, les droits d’auteur vous concernent. Ces droits d’auteur, également appelé « copyrights », vous reviennent de droit, c’est-à-dire  que vous avez le droit exclusif pour exploiter l’œuvre. La reproduire, la divulguer, la garder secrète, peu importe ! C’est comme bon vous semble.

Si quelqu’un souhaite s’approprier votre œuvre, il doit d’abord demander votre accord. Vous êtes en droit de refuser ou d’apporter certaines conditions.

 

 

Propriété intellectuelle : droits moraux et droits patrimoniaux

Le droit moral reconnaît l’auteur comme étant le fabriquant d’une œuvre ou d’un produit. Selon l’article L.121-1 du CPI, « l’auteur jouit du droit au respect de son nom, de sa qualité et de son œuvre. Ce droit est attaché à sa personne. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible. »

  • Le droit de divulgation : l’auteur peut rendre, ou non, son œuvre publique. Il peut poser des conditions et des procédés d’exploitation.
  • Le droit de paternité : L’auteur peut apparaître officiellement comme étant l’auteur. Mais il peut également faire le choix de rester anonyme ou de choisir un pseudonyme.
  • Le droit au respect de l’œuvre : l’auteur peut exiger certaines conditions comme le refus de voir modifier, supprimer ou ajouter des éléments à son œuvre.
  • Le droit de retrait et de repentir : Même si l’auteur cède son œuvre contre indemnisation, il a le droit de mettre fin au contrat, avant même que la durée du contrat ne soit terminée. De cette manière, son œuvre ne sera ni exploitée, ni diffusée.

Le droit patrimonial représente les droits de l’auteur sur son œuvre. L’auteur peut exploiter son œuvre, voire même en tirer une indemnisation. Ces droits sont exclusifs, et l’auteur est le seul individu à pouvoir définir des conditions. Cependant, ces droits sont limités dans le temps, soit 70 ans après la disparition de l’auteur.

Son œuvre est inscrite dans le patrimoine de l’auteur. Lorsque ce dernier meurt, l’œuvre revient de droit à ses héritiers, durant 70 ans. Passé cette période, l’œuvre appartient au domaine public.

Un rédacteur-web est-il soumit aux droits d’auteurs ?

Bonne nouvelle, chers rédacteurs, votre activité est éligible aux droits d’auteurs ! En écrivant des articles sur votre blog personnel, sachez que personne ne peut les reproduire sans vous avoir consulté avant. Qu’il s’agit d’une partie de votre article ou de la totalité, cela revient au même.

Si l’article n’est pas destiné à votre blog personnel mais pour une quelconque personne, alors le droit d’auteur peut disparaître sous conditions financières. En signant le contrat, les droits d’auteur sont directement légués au client.