Optimisation fiscale à Hong-Kong et ouverture d’un compte offshore

L’ouverture d’un compte bancaire offshore, c’est-à-dire en dehors de la France, requiert certaines connaissances et une réelle expertise. Ce qui était simple et rapide il y a quelques années, et, devenu plus complexe et peu recevable de nos jours. Découvrez les informations essentielles pour réaliser une optimisation fiscale propre de vos revenus.

Un compte offshore à Hong-Kong ?

Si la question de l’ouverture d’un compte offshore à Hong-Kong vous a déjà effleuré(e), c’est totalement normal. En effet, le système fiscal hexagonal peut parfois être délirant avec les entrepreneurs et ceux-ci peuvent souhaiter mettre de l’argent de côté.

Dans un contexte économique complexe, certaines solutions méritent d’être évaluées dont l’ouverture d’un compte offshore à Hong-Kong ou à Dubaï. Soulignons qu’un tel procédé est devenu très complexe au sein de destinations plus exotiques comme les Seychelles ou l’île Maurice, et ce, à moins de disposer d’une forte somme à placer.

Dans la majeure partie des cas, les entrepreneurs comme d’autres agents économiques veulent créer un compte bancaire offshore et doivent pour cela, dans un premier temps, créer une entreprise à Hong-Kong ou ailleurs comme à Dubaï ou à Macao.

Ce qu’il faut savoir sur l’ouverture d’un compte bancaire offshore

Comme souligné plus haut, il faut donc créer une entreprise offshore pour disposer de plus de chances d’obtenir l’ouverture d’un compte bancaire offshore. Les 2 ne sont pas automatiques mais la création de la société offshore est un plus pour obtenir le compte bancaire lié.

Le plus important est de disposer d’un dossier solide qui est, à ce jour, impossible à concevoir soi-même. Il est indispensable de passer par les services d’un expert local qui connaîtra toutes les ficelles pour disposer d’un taux de réussite de 99 %. Vous pouvez commencer à préparer votre déménagement 05vers Hong-Kong ou Dubai dès à présent.

Des experts francophones officient à Hong-Kong, à Macao et à Dubaï, cela constitue un réel plus pour mieux comprendre les tenants et les aboutissants d’une telle démarche qui peut sembler nébuleuse à 10 000 kilomètres de chez soi.

Concernant les pièces justificatives nécessaires, il vous faudra prouver une adresse résidentielle en France, de relevés de compte en France et de quelques autres documents demandés au cas par cas.

Dans tous les cas, ouvrir un compte offshore n’est pas interdit puisque vous êtes tenu de le signaler aux autorités fiscales françaises. Bien entendu, si vous souhaitez résider à Hong-Kong ou à Dubaï, nul besoin de déclarer quoi que ce soit au Trésor Public puisque vous paierez vos impôts sur place (16,50 % maximum d’impôt sur le revenu et aucune taxe sur les dividendes).

Comme vous n’êtes pas marié avec votre fournisseur d’énergie, il en est de même avec votre banque et votre statut !