Si vous travaillez tout en prenant soin de quelqu’un, cela peut représenter beaucoup à la fois. Il peut être utile de connaître vos droits au travail et de réfléchir à ce qui pourrait vous aider à gérer votre travail et votre rôle de soignant.

Qu’est-ce qu’un Aidant Familial ?

Un aidant familial ou Aidant Naturel, est une personne qui accompagne un proche handicapé et/ou dépendant. Comme l’explique le site Essentiel-Autonomie.com, le travail d’Aidant Familial peut être effectué seul ou en complément du travail d’un professionnel de l’aide à domicile (auxiliaire de vie, aide à domicile, aide-soignante, infirmière, travailleur social, etc.). Son rôle peut également être ponctuel et/ou continu au quotidien.

Bien souvent, le rôle d’aidant familial se fait en complément d’une activité professionnelle différente. Ce double rôle “Salarié / Aidant” nécessite ainsi parfois des arrangements dans les conditions de travail. Voici quelques conseils à connaitre sur les droits du travail pour vous aider à jongler entre vie pro et vie perso.

Le droit à un travail flexible

Si vous jonglez entre travail et soins, vous avez le droit de demander des horaires de travail flexibles pour vous aider à assumer vos responsabilités.

La flexibilité du travail peut également vous aider à trouver un mode de travail qui convient à votre rôle d’aidant et qui vous donne plus de temps pour prendre soin de vous. Le travail flexible peut impliquer :

Le travail à horaire comprimé

Vous travaillez alors pendant toutes vos heures normales mais sur un nombre de jours moins important, par exemple de 8h à 18h sur quatre jours au lieu de 9h à 17h sur cinq jours.

Modification de vos horaires de travail

Vous pourriez peut-être commencer à travailler plus tôt ou terminer plus tard pour vous aider à assumer vos responsabilités de soins.

Travail à temps partiel ou partage de poste

Lorsque vous partagez votre travail avec un autre collègue et répartissez les heures entre vous.

Lieu de travail flexible

Vous pouvez peut-être travailler à domicile tout ou partie du temps, ou être de garde où que vous vouliez, ou encore travailler dans différentes branches si vous devez parfois être à proximité d’un parent, d’une maison de soins ou d’un hôpital.

Vous pouvez faire une demande de travail flexible chaque année. Votre employeur doit l’examiner, mais il n’est pas tenu de l’accepter.

Le droit à un congé en cas d’urgence

Vous avez également le droit de prendre un congé en cas d’urgence lorsqu’il s’agit d’une personne qui est à votre charge. Il peut s’agir, par exemple, de votre partenaire, de votre parent ou de votre enfant. Si une autre personne dépend de vous, elle peut également être considérée comme une personne à charge.

Voici quelques exemples de situations dans lesquelles vous pourriez avoir besoin d’utiliser ce droit à un congé d’urgence :

  • lorsque vos dispositions habituelles en matière de soins ont été annulées ou modifiées
  • si la personne dont vous vous occupez décède, est malade ou a un accident
  • lorsque vous avez besoin de temps libre pour organiser des arrangements à long terme pour la personne dont vous vous occupez lorsqu’elle est malade ou blessée