Le stress lié à l’emploi peut être dévastateur. Il faut savoir gérer les facteurs déclencheurs, garder du recul et savoir quand demander de l’aide. Le lieu de travail est une source de stress, mais vous n’êtes pas impuissant face aux effets du stress au travail. Une gestion efficace du stress au travail peut être bénéfique tant pour votre vie professionnelle que pour votre vie personnelle. Voici de l’aide pour vous prendre en charge et diminuer votre niveau de stress au travail.

Identifiez les déclencheurs de stress

Votre personnalité, vos expériences et d’autres caractéristiques uniques influencent la façon dont vous réagissez et faites face au stress. Les situations et les événements qui sont pénibles pour vos collègues ne vous gênent peut-être pas le moins du monde. Ou vous pouvez être particulièrement sensible à certains facteurs de stress qui ne semblent pas déranger les autres. Notez que le stress est considéré comme un des risques psychosociaux par le Ministère du Travail.

Pour commencer à faire face au stress au travail, identifiez vos déclencheurs de stress.

Pendant une semaine ou deux, notez les situations, les événements et les personnes qui vous font réagir négativement sur le plan physique, mental ou émotionnel. Incluez une brève description de chaque situation, en répondant à des questions telles que :

  • Où étiez-vous ?
  • Qui était impliqué ?
  • Quelle a été votre réaction ?
  • Comment vous êtes-vous senti ?

Ensuite, évaluez votre inventaire de stress. Vous pourriez trouver des causes évidentes de stress, comme la menace de perdre votre emploi ou des obstacles à un projet particulier. Vous pourriez également remarquer des causes de stress subtiles mais persistantes, comme un long trajet ou un espace de travail inconfortable.

Attaquez-vous à la cause du stress

Une fois que vous avez identifié vos déclencheurs de stress, examinez chaque situation ou événement et cherchez des moyens de le résoudre.

Supposons, par exemple, que vous soyez en retard au travail parce que vous partez tôt pour aller chercher votre fils à l’école. Vous pourriez vous renseigner auprès d’autres parents ou voisins sur la possibilité de faire du covoiturage après l’école. Vous pouvez aussi commencer à travailler plus tôt, raccourcir votre heure de déjeuner ou ramener du travail à la maison pour rattraper votre retard le soir.

Souvent, la meilleure façon de faire face au stress est de trouver un moyen de changer les circonstances qui en sont la cause.

Travaillez sur la gestion du temps

En plus de s’attaquer à des déclencheurs de stress spécifiques, il est souvent utile d’améliorer ses compétences en matière de gestion du temps, surtout si vous avez tendance à vous sentir débordé ou sous pression au travail. Par exemple :

  • Fixez des objectifs réalistes. Travaillez avec vos collègues et vos dirigeants pour fixer des attentes et des délais réalistes. Faites régulièrement le point sur vos progrès et adaptez vos objectifs si nécessaire.
  • Établissez une liste de priorités. Préparez une liste de tâches et classez-les par ordre de priorité. Tout au long de la journée, parcourez votre liste de base et travaillez sur les tâches par ordre de priorité.
  • Protégez votre temps. Pour un projet particulièrement important ou difficile, bloquez du temps pour y travailler sans interruption. De même, divisez les grands projets en petites étapes.

Garder la maîtrise de la situation

Lorsque votre travail est stressant, vous pouvez avoir l’impression qu’il prend le dessus sur votre vie. Voici quelques conseils pour conserver un certain recul :

  • Obtenez d’autres points de vue. Parlez avec des collègues ou des amis de confiance des problèmes auxquels vous êtes confronté au travail. Ils pourront peut-être vous donner des idées ou vous faire des suggestions pour y faire face. Parfois, le simple fait de parler d’un facteur de stress peut être un soulagement.
  • Faites une pause. Tirez le meilleur parti des pauses de la journée de travail. Même quelques minutes de temps personnel au cours d’une journée de travail chargée peuvent être rafraîchissantes. De même, prenez des congés lorsque vous le pouvez, qu’il s’agisse de deux semaines de vacances ou d’un long week-end occasionnel. Essayez également de prendre des pauses pour ne pas penser au travail, par exemple en ne consultant pas vos e-mails à la maison le soir ou en choisissant des moments où vous pouvez éteindre votre téléphone portable à la maison.
  • Avoir un exutoire. Pour éviter l’épuisement professionnel, réservez du temps pour des activités que vous aimez, comme la lecture, la socialisation ou la pratique d’un passe-temps.
  • Prenez soin de vous. Prenez soin de votre santé avec vigilance. Intégrez l’activité physique dans votre routine quotidienne, dormez suffisamment et mangez sainement.

Sachez quand demander de l’aide

Pour conclure, n’oubliez jamais de demander de l’aide lorsque vous en aurez besoin. Si aucune de ces mesures ne vous permet de soulager votre stress au travail ou votre épuisement professionnel, consultez un professionnel de santé, soit par vous-même, soit par le biais d’un programme d’aide aux employés proposé par votre employeur. Ces personnes sont formées pour vous apprendre des moyens encore plus efficaces pour gérer votre stress au travail. Pour certaines personnes, la sophrologie présente de nombreux bénéfices dans la gestion du stress.