Lorsqu’un client entre dans un commerce, son objectif premier, est l’achat d’un produit. Or, s’il ne s’y sent pas bien et ne trouve pas ce dont il a besoin, il repartira aussitôt. L’aménagement et l’agencement du magasin sont donc primordiaux et ne doivent pas être négligés.

Aménager la vitrine

L’aménagement de la vitrine est essentiel. Une belle devanture donne envie aux potentiels clients d’entrer dans le magasin. Elle permet également de mettre en avant certains produits, comme ceux confectionnés ou cultivés dans la région et qui sont bio, ainsi que les promotions en cours.

Le client entre dans une boutique en fonction de ses besoins du moment, la vitrine doit donc attirer le regard et dire au client que ce qu’il cherche est dans ce magasin. Elle est la carte de visite du magasin.

Adapter la circulation des clients

Les clients doivent pouvoir circuler librement dans le magasin. Pour cela, il faut s’assurer qu’il y a assez d’espace entre les rayons, les acheteurs se croisent sans se gêner, d’autant plus qu’ils peuvent se déplacer avec des cadis ou des paniers. Il convient également de penser aux personnes à mobilité réduite.

Il est conseillé d’organiser l’espace de son commerce en plusieurs zones. Par exemple, une partie est dédiée aux produits frais, une autre aux produits ménagers ou encore aux fruits et légumes. Cet aménagement permet aux clients de ne pas s’attarder dans un rayon si celui-ci ne l’intéresse pas. De plus, cette organisation permet aux acheteurs de se diriger directement au rayonnage voulu, lorsqu’ils cherchent un produit en particulier. Les produits les plus populaires, ou les plus vendus sont placés à portée de vue, tout comme les promotions doivent être mises en avant, pour attirer l’œil des clients.

Organiser les rayons

Aménager son commerce en plusieurs zones est important, mais il faut également que le rayon en lui-même soit organisé.

L’aménagement du rayon

Prenons par exemple, le rayon des fruits et légumes. Cet étalage est généralement un passage incontournable des clients. Il peut être placé à l’entrée du magasin, où il est le premier élément vu dans le magasin, ou dans le fond, ainsi les acheteurs circulent dans tout le commerce et peuvent potentiellement acheter d’autres produits. C’est un rayon qui évolue selon les saisons.

Le mobilier

Le mobilier choisi est important. Avant toute chose, il doit respecter les règles d’hygiène et de sécurités. Ensuite, il convient de choisir un mobilier harmonieux et en adéquation avec le reste du magasin, mais également pratique. Les clients doivent facilement avoir accès aux fruits ou légumes. Il faut qu’il soit résistant, pour supporter un certain poids, mais aussi l’humidité et les possibles chocs.

Il existe plusieurs types de mobilier de fruits et légumes. Tout d’abord l’îlot central, qui permet qu’un certain nombre de clients puissent accéder en même temps et facilement aux produits tout en présentant une grande variété de marchandises.

On trouve également le meuble murale, avec ou sans miroir. Ce type de mobilier permet de présenter les fruits et légumes en vrac dans des cagettes. Un meuble réfrigéré peut être nécessaire pour assurer la fraîcheur et la conservation de certains produits, comme c’est le cas des herbes aromatiques. Il faut aussi un espace dédié à la pesé des fruits et légumes, si celle-ci ne se fait pas à la caisse.

L’aménagement et l’agencement des rayons permettent donc aux clients de circuler de façon optimale, mais aussi d’avoir une expérience client de qualité.