Vous déménagez en France ? Assurez-vous que vous et votre famille êtes couverts pour toute éventualité en lisant notre guide de l’assurance maladie en France. Le système de santé français est parmi les meilleurs au monde, mais une assurance maladie privée est nécessaire dans certaines circonstances. L’assurance maladie en France est un sujet d’actualité depuis la refonte du système de santé français en 2016. Ce guide explique les assurances maladie publiques et privées proposées en France, et comment vous pouvez accéder aux soins.

Le système de santé et l’assurance maladie en France

La loi française stipule que tous les résidents de France doivent avoir une assurance maladie. Cette assurance peut être souscrite auprès du système de santé public ou d’un régime privé.

En 2016, le gouvernement a mis en place un nouveau système de santé publique universel – la Protection Maladie Universelle (PUMA). Grâce à ce système, la plupart des expatriés peuvent désormais bénéficier de l’assurance maladie française.

Les personnes qui ne sont pas couvertes par la PUMA ou qui souhaitent augmenter leur couverture santé peuvent opter pour une assurance maladie privée.

Qui a besoin d’une assurance maladie en France ?

Dans le cadre du système PUMA, les résidents permanents bénéficient de l’assurance maladie de l’État s’ils ont vécu en France pendant trois mois consécutifs.

D’importantes réformes du système de santé ont simplifié les conditions pour les travailleurs et les résidents en France, ce qui signifie que l’accès illimité aux soins de santé est désormais un droit pour tous les résidents.

Cela s’applique indépendamment de l’âge, des antécédents médicaux et du relevé des cotisations sociales.

L’assurance maladie publique en France
La France a mis en place un système de co-paiement des soins de santé publics, la majorité des frais médicaux étant remboursés par l’assurance maladie publique.

Le remboursement varie en fonction du service. Par exemple, il est généralement de l’ordre de 70 % pour une visite chez un médecin, un dentiste ou un spécialiste. Le remboursement pour une visite dans un hôpital français est d’environ 80 % des coûts. Pour les médicaments prescrits, il peut aller jusqu’à 100 % des frais.

Si vous avez une carte vitale, vous n’aurez pas besoin de faire des paiements anticipés. Toutefois, les patients sans carte devront payer les frais médicaux appropriés au point de service. Vous recevrez les remboursements sur votre compte bancaire entre cinq et dix jours ouvrables plus tard.

S’inscrire auprès d’un médecin en France

Les résidents âgés de plus de 16 ans et couverts par l’assurance médicale d’État doivent s’inscrire auprès d’un médecin traitant. Cela leur permet d’obtenir le remboursement intégral de leurs frais médicaux.

Le non-respect de cette obligation entraîne une augmentation des frais médicaux et une diminution des taux de remboursement.

Toute personne âgée de 16 ans ou moins peut consulter n’importe quel médecin généraliste sans craindre de pénalité financière. Une fois inscrit, vous recevrez une Déclaration de médecin traitant. Pour plus d’informations, consultez notre guide d’inscription auprès des médecins français.

L’assurance maladie privée en France

De nombreux résidents français complètent leur couverture par une assurance maladie privée, appelée “mutuelle”. Les mutuelles peuvent parfois s’adresser à des travailleurs exerçant des professions spécifiques, et certaines s’adressent spécifiquement aux anglophones.

Les employeurs offrent souvent une place dans une mutuelle dans le cadre de vos avantages sociaux.

Les étudiants peuvent soit choisir la couverture de la mutuelle de leurs parents, soit choisir la leur.

Les avantages d’une couverture d’assurance maladie privée en France

L’assurance publique ne couvre généralement pas les consultations de psychologues, d’ostéopathes, de chiropracteurs et de certains spécialistes.

Si vous avez besoin d’un traitement spécialisé, l’assurance privée vous offre le même traitement que celui que vous recevriez chez vous.

Les coûts des soins privés dépendent du type de couverture requis et de facteurs tels que l’âge du demandeur ; toutefois, peu de mutuelles demandent des renseignements sur votre état de santé avant de donner leur accord.

Les forfaits de base se concentrent sur les soins hospitaliers et les médicaments, mais peuvent inclure une couverture dentaire limitée. Vous devez donc toujours rechercher et comparer les régimes avant de déménager afin d’obtenir la meilleure couverture d’assurance pour vous. Pour vous guider dans votre choix, nous vous recommandons d’utiliser le comparateur gratuit de mutuelle Konpare.

Comment fonctionne la mutuelle ?

La plupart des compagnies d’assurance françaises remboursent les 30 % restants de vos frais de santé généraux, y compris les soins hospitaliers d’urgence.

De nombreux spécialistes sont indépendants mais reçoivent des fonds de santé publique de l’État. L’État fixe le prix des services. Toutefois, certains comportent un surplus de frais que l’individu doit payer si sa mutuelle ne le couvre pas.

Ainsi, certaines polices qui font référence à une couverture à 100 % peuvent sembler trompeuses.

Les remboursements se réfèrent uniquement à des tarifs fixés par l’État, comme le tarif standard pour une consultation avec un médecin. Les excédents ne sont pas couverts par la mutuelle, et sont donc à la charge de l’assuré.

La procédure peut sembler compliquée au premier abord, alors n’ayez pas peur de demander conseil. Pour les prescriptions, les assurances privées peuvent proposer des remboursements partiels ou totaux.