Voici un aperçu des cinq types de conflits professionnels les plus courants auxquels vous serez probablement confronté au cours de la croissance de votre petite entreprise.

Les conflits sont parfois inévitables dans notre vie personnelle et notre lieu de travail n’y échappe pas. Pourtant, les conflits sur le lieu de travail ne sont pas toujours faciles à résoudre. Pour les employés, les problèmes professionnels non résolus se traduisent souvent par le désespoir, l’insatisfaction professionnelle, la dépression et le malheur général. Si ces problèmes ne sont pas résolus, ils peuvent conduire à l’agressivité, à la violence, au repli sur soi et même à la résignation, ce qui entraîne des problèmes plus profonds tels que l’absentéisme, une forte rotation du personnel et un déficit de la culture d’entreprise.

Voici un aperçu des cinq types de conflits professionnels les plus courants auxquels vous serez probablement confronté au cours de la croissance de votre petite entreprise.

1. Conflit de leadership

Chaque leader a sa propre façon de diriger une équipe. Lorsque vous avez des co-fondateurs, la distinction entre les styles de leadership devient encore plus importante. N’oubliez pas que vos employés peuvent être amenés à travailler sous la direction de différentes personnes tout au long de la journée. Faire face à des styles de leadership différents peut être source d’irritation et de confusion.

Par exemple, l’un de vos cofondateurs peut avoir une approche directe du travail, alors que vous avez un style de communication plus ouvert et plus inclusif. La meilleure façon de faire face à ces différences est de vous concentrer sur le développement d’une culture d’entreprise synergique et sur les valeurs fondamentales qui guident votre équipe. Ces principes doivent être suffisamment forts pour offrir une cohérence dans la prise de décision et l’implication globale des personnes dans l’entreprise.

2. Conflit fondé sur l’interdépendance

Il arrive souvent qu’un employé doive compter sur la coopération, l’apport ou la production de quelqu’un d’autre pour accomplir son travail. Cela peut provoquer des dissensions. Par exemple, si un membre de votre équipe de vente est régulièrement en retard pour saisir les chiffres de vente mensuels, votre comptable sera certainement en retard pour soumettre les rapports. Ce type de conflit fondé sur l’interdépendance peut être résolu en clarifiant les rôles et les responsabilités tout en veillant à ce que chaque employé soit tenu responsable de ses tâches. 

3. Différences de style de travail

Chacun a un style de travail différent pour accomplir les tâches qui lui sont assignées. Il est important de garder cela à l’esprit lors de la formation des nouveaux employés et de la gestion de la charge de travail. Par exemple, il y a des personnes qui préfèrent travailler en équipe. D’autre part, il y a ceux qui sont indépendants et orientés vers la tâche ; ils préfèrent accomplir le travail rapidement sans apport extérieur. Si vous comprenez que les gens ont des styles de travail différents, vous pouvez mieux gérer les conflits entre employés lorsqu’ils surviennent. 

4. Dissensions fondées sur la culture

Comme l’explique Ruth Mayhew, rédactrice du Houston Chronicle, “les formateurs à la diversité sur le lieu de travail mentionnent souvent qu’il y a plus de similitudes que de différences entre les employés ; cependant, malgré les nombreux points communs que partagent les employés, il existe toujours des différences culturelles. La culture est définie comme un ensemble de valeurs, de pratiques, de traditions ou de croyances qu’un groupe partage, que ce soit en raison de l’âge, de la race ou de l’appartenance ethnique, de la religion ou du sexe”. Naturellement, les employés de différents milieux seront confrontés à des conflits. Afin de gérer et de prévenir les conflits, il est essentiel de trouver un équilibre entre ces différences. 

5. Les conflits de personnalité

Les conflits de personnalité sur un lieu de travail sont généralement alimentés par les perceptions des actions, du caractère ou des motivations d’une personne. Par exemple, si un chef d’équipe insulte verbalement un autre membre de votre personnel, il le considérera facilement comme inapproprié et irrespectueux. S’il n’est pas contrôlé, cet employé (et d’autres) peut nourrir du ressentiment. La meilleure façon d’aborder ce type de situation est de comprendre les sentiments de chacun et d’encourager les membres de l’équipe à mettre leur ego de côté.

Éviter ce type de conflits sur le lieu de travail devrait faire partie intégrante de la culture de votre entreprise. Mais lorsqu’ils surviennent, la résolution active de ces conflits peut créer un environnement de travail plus positif et plus enrichissant.