Les risques auxquelles les entreprises font face sont nombreuses. Le niveau de risque dépend du secteur d’activité où elle œuvre. En souscrivant une assurance, elle peut garantir la continuité de son activité en prémunissant les aléas. Les assurances professionnelles peuvent être divisées en trois types : assurances personnes, assurances de bien et assurances d’activité.

Les assurances personnes

Cette couverture concerne la personne physique, notamment en cas de décès ou d’incapacité à travailler. Cette assurance pour professionnel peut être individuelle ou collective.

On distingue les assurances individuelles et les assurances collectives.

Les assurances individuelles

  • L’assurance décès invalidité

Destiné aux chefs d’entreprise et sa famille, l’ADI ou l’assurance décès invalidité permet à la famille de l’assuré, c’est-à-dire son conjoint et ses enfants, de bénéficier d’un versement en cas de décès ou d’invalidité de l’entrepreneur.

  • L’assurance complémentaire santé

Les mutuelles prennent en charge les frais médicaux que le régime général ne rembourse pas.

  • L’assurance retraite

Outre que le régime obligatoire, le chef d’entreprise verse une cotisation à une caisse de retraite complémentaire.

  • L’assurance homme-clé

On entend par « homme-clé », la personne qui assure la bonne marche d’une société. Ainsi, au cas où celle-ci décède ou dans l’incapacité d’exercer son travail, l’entreprise percevra une indemnité financière.

Les assurances collectives :

  • L’assurance retraite collective

A part le régime obligatoire, les entreprises peuvent mettre en place un système de retraite complémentaire.

  • L’assurance prévoyance collective

L’assurance prévoyance collective reprend les mêmes principes que celle de l’assurance santé individuelle, mais elle concerne tous les salariés de l’entreprise.

  • L’assurance collective indemnités de licenciement

Cette assurance couvre le paiement des indemnités de licenciement versées aux salariés.

Les assurances de biens professionnels

Les assurances de biens professionnels servent à protéger les équipements de l’entreprise, comme les voitures, les locaux ou les meubles en cas dommages (incendie, cambriolage…).

  • L’assurance multirisques

Toutes les entreprises peuvent souscrire une assurance multirisque, quel que soit soin statut. Elle couvre les biens d’équipement et immobiliers contre les sinistres comme la tempête, la grêle, le vandalisme, les incendies…

  • L’assurance automobile :

Comme son nom l’indique, elle couvre la voiture de l’entreprise contre les accidents, le vol, le bris de glace ou l’explosion. Il existe également une assurance qui concerne toute la flotte automobile.

  • L’assurance motocycles :

Les entreprises peuvent également souscrire une assurance qui permet de couvrir les deux roues. Elle peut concerner aussi bien un deux roues ou une flotte monocycles.

  • L’assurance locaux professionnels :

L’assurance locaux professionnels protège les biens immobiliers contre des risques comme l’explosion, le dégât des eaux ou encore la catastrophe naturelle.

Les assurances d’activité

Les assurances d’activité couvrent les dommages causés par l’activité de l’entreprise.

  • L’assurance responsabilité civile

Cette assurance obligatoire couvre les dommages causés à des tiers et découlant de l’activité professionnelle.

  • La garantie décennale :

Une assurance décennale est obligatoire pour les entreprises de travaux. En cas de vices et de non-conformité à des normes relatives à la construction en question, le maître d’ouvrage, c’est-à-dire le propriétaire peut exiger des réparations.

  • L’assurance activité professionnelle

Destinée généralement aux artisans et aux commerçants, une assurance activité professionnelle permet aux chefs d’entreprise de se prémunir contre une baisse d’activité à cause d’un événement extérieur (une perte d’exploitation due à un sinistre par exemple)

  • L’assurance protection juridique

Cette assurance protège l’assuré contre toute forme de litige.