La conjoncture économique actuelle fait qu’il devient de plus en plus compliqué pour un jeune diplômé de s’insérer sur le monde du travail. En effet, les employeurs deviennent frileux à l’idée d’embaucher. De plus, ils demandent généralement des personnes expérimentées, ce qui n’est pas le cas des jeunes qui sortent de l’école. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider à chercher et à décrocher un premier emploi durable

Avoir des formations supplémentaires

Vous n’allez pas pouvoir vous contenter de votre simple diplôme universitaire pour trouver un emploi. En effet, chaque année, des milliers d’étudiants obtiennent le même diplôme que vous et vont viser des postes similaires. Les employeurs ont l’embarras du choix et choisiront forcément les candidats qui ont un parcours « bonus ». Que ce soit pendant ou après votre diplôme, vous pouvez réaliser une formation marketing digital. De plus en plus d’entreprises cherchent à avoir une visibilité sur Internet. Si vous avez cette précieuse formation marketing digital, vous pouvez leur apporter quelque chose. Les jeunes diplômes ont la chance d’avoir grandi avec la nouvelle technologie.

Compter sur les réseaux sociaux

Auparavant, il fallait feuilleter le journal local pour éplucher les offres d’emploi. Désormais, tout est disponible directement sur Internet. Vous pouvez même vous faire repérer sur les réseaux sociaux grâce à un profil qui donne envie de vous embaucher. Bien entendu, vous allez devoir accepter de retirer les photos de vous ivre mort sur Facebook et vos propos politiques sur Twitter en premier lieu. Vous devez surtout être présent sur les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn. Aujourd’hui, les recruteurs se dirigent directement sur les pages des candidats qu’ils reçoivent et vont même parfois vous contacter directement si votre profil se démarque. Mettez donc votre plus belle photo professionnelle, notez-y toutes vos expériences et commencez à vous créer un réseau.

Rédiger un CV qui se démarque

Il y en a assez des CV en caractère Arial sans aucune âme. Démarquez-vous en rédigeant un CV qui sort de l’ordinaire. Ajoutez-y des logos, de la couleur, des photographies, des motifs graphiques, etc. Le but est d’être le plus original possible. L’esthétique de votre CV compte aussi. Depuis quelques années, certains osent même faire des CV en vidéo. Nous avons également pu voir sur les réseaux que les candidats pouvaient aller plus loin en imprimant leur CV directement sur des boîtes à gâteaux. Tout est bon pour se faire remarquer positivement bien entendu.

Ne pas viser un emploi fixe

Ce n’est pas parce que vous avez un diplôme dans un domaine en particulier que vous devez impérativement exercer là-dedans. Par exemple, si vous avez un diplôme de droit, vous ne devez pas nécessairement être que juriste d’entreprise. Vous pouvez tout à fait enseigner le droit, entrer dans la police, devenir fonctionnaire ou encore travailler dans les banques. Les employeurs cherchent avant tout la polyvalence. Vos connaissances dans un domaine peuvent être nécessaires dans un autre. Ainsi, ne restez pas sur une idée de poste fixe. D’ailleurs, il est rare pour un jeune diplômé d’accéder directement au travail de ses rêves. Il devra gravir les échelons avant.

Gagner en expérience

En France, le système scolaire s’intéresse encore peu à l’expérience professionnelle. Pourtant, les employeurs demandent généralement plusieurs années d’expérience dans un domaine pour embaucher. Si vous sortez d’une filière générale et que vous avez été sur les bancs de l’Université, vous n’avez pas vraiment eu l’occasion de faire beaucoup de stages. Vous pouvez alors uniquement compter sur vos emplois saisonniers et vos jobs étudiants. Rassurez-vous, il n’y a rien de dégradant à les mentionner. Au contraire, si vous avez travaillé dans un fast-food ou que vous avez été caissier pendant vos études, cela prouve à l’employeur que vous êtes motivé et que vous savez travailler parfois dans des conditions très difficiles. Faites en sorte de valoriser vos expériences en ajoutant quelques tâches que vous avez pu accomplir et ce que ces emplois vous ont appris sur le milieu professionnel. Par exemple, si vous avez travaillé dans un fast-food, vous pouvez dire que vous avez développé l’esprit d’équipe.

Savoir se vendre

Vous devez comprendre que le recruteur voit des dizaines de profils similaires au vôtre passer chaque jour dans son bureau. Vous ne pouvez pas compter que sur votre CV écrit pour faire pencher la balance en votre faveur. L’important est de savoir se vendre. Vous avez certainement des qualités qui peuvent être utiles pour l’entreprise. Mentionnez-les. La catégorie « loisirs » sur votre CV doit être adaptée au poste que vous visez. Par exemple, si vous postulez pour travailler dans un magasin de sport, dites que vous êtes sportif. Pour réussir à se vendre, il faut d’abord se renseigner sur l’entreprise, son origine et ses valeurs. Pensez à ce que vous pouvez personnellement apporter à l’entreprise et non l’inverse. En pensant ainsi, vous trouverez des arguments solides. Il n’y a pas que le diplôme et l’expérience qui comptent, il y a aussi votre vision du travail.