Chaque fois que nous nous rendons à l’école en voiture, que nous utilisons notre chauffage ou notre climatiseur, que nous nettoyons nos fenêtres ou même que nous nous coiffons, nous faisons des choix qui ont une incidence sur la pollution de l’air. Ces mesures, ainsi que beaucoup d’autres, sont des choses que nous pouvons tous faire pour contribuer à réduire la pollution de l’air.

La pollution de l’air est l’une des plus grandes menaces pour l’environnement et elle touche tout le monde : les humains, les animaux, les cultures, les villes, les forêts, les écosystèmes aquatiques…

Quelles sont les causes de la pollution de l’air ? Quels sont les effets ? Et surtout, quelles sont les solutions possibles pour la combattre ?

Qu’est-ce que la pollution de l’air ?

La pollution atmosphérique, où pollution de l’air, peut être définie comme une altération de la qualité de l’air qui peut être caractérisée par des mesures des polluants chimiques, biologiques ou physiques présents dans l’air. Par conséquent, la pollution de l’air signifie la présence indésirable d’impuretés ou l’augmentation anormale de la proportion de certains constituants de l’atmosphère. Elle peut être classée en 2 sections : la pollution visible et la pollution invisible de l’air. De plus, il existe une pollution de l’air à 3 niveaux.

Local il s’agit de la qualité de l’air ambiant dans un rayon de quelques kilomètres
Régional la pollution comme les pluies acides, les réactions photochimiques et la dégradation de la qualité de l’eau à des distances allant de quelques kilomètres à un millier de kilomètres
Global l’appauvrissement de la couche d’ozone et le réchauffement de la planète causé par l’émission de gaz à effet de serre, principalement le dioxyde de carbone (CO2)

Les causes de la pollution de l’air

La pollution atmosphérique est causée par la présence dans l’atmosphère de substances toxiques, principalement produites par les activités humaines, même si parfois elle peut résulter de phénomènes naturels tels que les éruptions volcaniques, les tempêtes de poussière et les incendies de forêt, qui appauvrissent également la qualité de l’air.

  1. La combustion de combustibles fossiles, comme le charbon et le pétrole pour l’électricité et le transport routier, qui produit des polluants atmosphériques comme l’azote et le dioxyde de soufre
  2. Les émissions des industries et des usines, qui rejettent dans l’air de grandes quantités de monoxyde de carbone, d’hydrocarbures, de produits chimiques et de composés organiques
  3. Les activités agricoles, en raison de l’utilisation de pesticides, d’insecticides et d’engrais qui émettent des produits chimiques nocifs
  4. La production de déchets, principalement en raison de la production de méthane dans les décharges

Les solutions pour lutter contre la pollution de l’air

  • Conservez l’énergie – n’oubliez pas d’éteindre les lumières, les ordinateurs et les appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas
  • Utiliser des ampoules et des appareils à faible consommation d’énergie
  • Participez aux programmes d’économie d’énergie de votre service public local
  • Limiter les déplacements en voiture en faisant du covoiturage, en utilisant les transports publics, en faisant du vélo et en marchant
  • Combiner les courses pour moins de voyages
  • Veillez à ce que votre voiture soit bien réglée et entretenue. Suivez les instructions du constructeur pour l’entretien courant, comme la vidange d’huile et le remplacement des filtres, la vérification de la pression des pneus et du parallélisme des roues.
  • Évitez la marche au ralenti excessive de votre voiture
  • Conduire des véhicules électriques ou hybrides électriques rechargeables
  • Utiliser du matériel électrique ou manuel pour l’entretien des pelouses
  • Faites attention à ne pas renverser d’essence lorsque vous faites le plein de votre voiture ou de votre équipement de pelouse et de jardin fonctionnant à l’essence
  • Ne faites fonctionner les lave-vaisselle et les lave-linge que lorsqu’ils sont pleins
  • Choisir des nettoyants respectueux de l’environnement
  • Utiliser des peintures à l’eau ou sans solvant chaque fois que possible et acheter des produits portant la mention “faible teneur en COV”. Ce produit se retrouve souvent dans la peinture.
  • Sceller les bouchons de produits d’entretien ménager, de produits chimiques et de solvants d’atelier et de produits chimiques de jardin pour empêcher l’évaporation de composés organiques volatils dans l’air
  • Acheter et utiliser des moteurs marins hors-bord et des véhicules nautiques à moteur peu polluants (moteurs hors-bord à 4 temps et moteurs hors-bord à 2 temps à injection directe de carburant).
  • Plaider en faveur de la réduction des émissions des centrales électriques et de normes nationales plus strictes pour les émissions des véhicules