Nombre de factures restent à ce jour encore impayées. Ce manque à gagner important pour les entreprises Françaises ne retrouvent pas toujours le chemin du remboursement. Avant d’entamer une procédure judiciaire, il existe d’autres moyens légaux d’obtenir le remboursement de vos créances. Parmi lesquels nous retrouvons le recouvrement de créances amiable.

Il s’agit d’une procédure par laquelle un créancier obtient le remboursement du montant dû par le débiteur sans passer par la voie judiciaire. Le créancier dispose de nombreuses possibilités dans le cadre de cette procédure qui commence en général par l’émission de lettres de relance ou de mises en demeure.

La procédure de recouvrement amiable peut porter sur plusieurs types de créances. Lesquelles peuvent être :

  • Factures impayées ;
  • Loyers impayés ;
  • Prêts entre particuliers ;
  • Dettes issues d’une vente.

C’est la première action à tenter en matière de recouvrement de créance. De fait, la saisine d’un juge n’est possible qu’après avoir tenté de régler la situation à l’amiable.

Quand lancer la démarche de recouvrement amiable ?

En principe, le créancier réclame le paiement de sa dette à la date d’échéance fixée avec le débiteur.

Une fois cette date passée, vous pouvez relancer votre débiteur à n’importe quel moment. Il va de soit que plus vous attendez, plus vous risquez de voir s’envoler les sommes qui vous sont dues. Surtout en cas de mise en liquidation judiciaire du débiteur. Il est donc préférable de commencer la procédure le plus tôt possible et de se montrer très présent.

Pourquoi prioriser la procédure de règlement amiable ?

Recourir à la procédure de règlement amiable présente de nombreux avantages parfois considérables. Elle est à privilégier avant toute autre procédure de recouvrement de créance (de type judiciaire par exemple). Cerise sur le gâteau, il est possible si l’on ne dispose pas de temps, de déléguer la tâche à une agence spécialisée en recouvrement de créance amiable

Une démarche simple et efficace

Il suffit d’un certain nombre de relances fermes pour avoir de bonnes chances de régler la situation. Cela évite un long et fastidieux recours aux tribunaux, recours qui peut en plus s’avérer onéreux.

Une alternative rapide pour le créancier

Le créancier pourra s’accorder e avec le débiteur pour permettre à ce dernier de remplir sa part de contrat dans la mesure de ses capacités. Au lieu d’opter pour un paiement intégral, le créancier peut proposer le paiement échelonné. Le débiteur devra alors s’acquitter de paiements partiels plus faciles à honorer, jusqu’à épuisement complet de la dette.

Une procédure qui maintient les bonnes relations commerciales

Le recouvrement amiable est la meilleure option si vous voulez préserver les relations commerciales entre vous et votre débiteur. Puisqu’il s’agit d’une méthode pacifique et réglementée, il y a logiquement plus de chances que vous collaboriez à nouveau dans un futur proche. Les procédures d’exécution forcée peuvent conduire à la rupture des relations et créer des tensions pouvant s’avérer préjudiciables pour les affaires.

Une procédure de recouvrement à moindre coût

Plus de temps dépensé que d’argent, le recouvrement amiable est donc une première solution à moindre coût. Si vous faîtes appel aux services d’une société de recouvrement, les frais de relances seront calculés sur la somme à recouvrer. C’est donc la procédure idéale pour recouvrer une dette sans trop gêner le débiteur et à moindre coût.