Le groupe Carrefour est présent depuis 1975 au Brésil sous le nom de Grupo Carrefour Brasil. Cette région représente aujourd’hui  20% du chiffre d’affaire du groupe, c’est-à-dire 62 Milliards de Reais en 2019 (environs 13 Mds d’euros). 2.8Mds de Reais (environs 600 millions d’euros) sont réalisés par la marque Atacadao, l’enseigne de cash & carry du groupe. Le cash & carry est une vente de produit en gros, souvent réalisé dans de grands hangars, qui permet donc au consommateur d’acheter ses produits moins cher.

Rachat de 30 magasins par le groupe Carrefour au Brésil

Magasin cash n carryCarrefour a annoncé ce dimanche 16 février le rachat de 30 magasins à Makro.  Cette acquisition va coûter 1.95 Mds de Reais (420 millions d’euros) au groupe.

Makro est un distributeur de cash & carry implanté en Amérique Latine à destination des professionnelles. Les magasins rachetés vont tous passer sous l’enseigne Atacadao. Ce changement de marque entraine aussi un changement de modèle et ainsi les magasins vont passer «sous concept, sous prix » d’Atacadao.  Ces changements vont permettre, selon les estimations de Carrefour, d’augmenter le chiffre d’affaire des magasins de 60%. Un vrai plus value qui fait de ce rachat une véritable opportunité pour Carrefour.

Une volonté d’expansion au brésil

Baie Rio de Janeiro - CorcovadoCarrefour a racheté en 2007 la marque brésilienne de cash & carry. Il possède aujourd’hui 187 magasins sous cette enseigne. Ce type de point de vente est en pleine expansion dans la région. La région elle-même étant en plein essor, elle justifie ce fort investissement réalisé par le groupe.

Les 30 magasins rachetés ce dimanche sont répartis sur 17 états du Brésil (le Brésil compte 27 états). Ils couvrent de nombreux lieux stratégiques comme Rio de Janeiro (7 magasins) et la région Nord-est (8 magasins). Ces localisations visent à renforcer le maillage du groupe sur le pays.

Ce rachat vient appuyer la politique d’expansion déjà en cours de la marque. Atacadao mettait déjà en place une croissance organique de 20 magasins par an (contre 10 avant 2018). Ces 30 magasins additionnels sont donc un bond en avant pour le développement de la marque. Un tel rachat est exceptionnel pour le groupe Carrefour, car le dernier en date était celui d’Atacadao en 2007. Cette croissance est l’un des axes du plan Carrefour 2022.

 

Makro pour sa part se recentre sur l’état de Sao Paulo, ce qui explique la revente de ces magasins qui ne font pas partis de ce secteur.