L’épidémie du coronavirus est dans toutes les bouches depuis plus d’un mois maintenant. Cependant, elle nous inquiète de plus en plus depuis que la France est elle aussi infectée. Cette maladie se propage très rapidement dans le pays et se transmet facilement. Elle fini donc par impacter votre vie en entreprise. Nous vous expliquons les conséquences de cette pandémie et les précautions à prendre.

Eviter les risques de transmission du coronavirus dans l’entreprise

Augmenter les précautions d’hygiène

Comme pour toutes maladies, la première règle et d’augmenter les mesures d’hygiènes. C’est en évitant la transmission que l’on peut endiguer une épidémie. Ce sont donc les premiers gestes à adopter. Pour cela, rien de sorcier : lavez-vous les mains régulièrement, toussez dans votre coude et utilisez des mouchoirs à usage unique. Dans une période à risque comme celle du coronavirus, vous pouvez demander à avoir accès à du gel hydro alcoolique et des masques. Cette précaution est particulièrement recommandée pour les postes « à risques ». En effet, si vous êtes amenés à croiser beaucoup de monde, vous êtes plus exposés à la transmission. C’est la mesure qui a été prise par la SNCF pour protéger ses employés, et ses usagés.

Respecter les recommandations de quarantaine

Conformément aux recommandations étatiques, un employeur peut demander à un employé de rester chez lui pendant 15 jours. En effet, celui-ci ou l’un de ses enfants est considéré comme « à risque », l’inviter à rester à domicile pendant la période d’incubation permet de réduire le risque de transmission. Un médecin peut délivrer un arrêt de travail allant jusqu’à 20 jours en cas de besoin.

Pour éviter l’arrêt de travail, la « quarantaine » peut être mise en place sous forme de télétravail. Mais cette alternative ne s’adapte pas à toutes les entreprises. Elle nécessite des moyens techniques (matériel mis à disposition à domicile) et que le poste le permette.

Les employés considérés comme « à risques », sont ceux revenant d’un des pays contaminés, ou en contact direct avec le virus en France.

Limiter les voyages à l’étranger

Cette mesure est un point fort de précautions, car son non respect peut avoir de lourdes conséquences. Le déplacement à l’étranger engendre dans un premier temps, l’envoie dans un pays étranger d’un employé potentiellement sain. Celui-ci pourrait contracter la maladie, et donc la ramener en France, ce qui promulgue l’épidémie. Ainsi, cela augmente la surface touchée par le virus, et le nombre de pays concernés.

Ensuite, à titre de protection des autres pays, si un cas français touché se rend dans un autre pays, il prend le risque de transmettre la maladie à l’étranger. Sachant qu’une partie de la population peut être porteur sain, il faut être prudent.

Enfin, beaucoup de déplacement à l’international s’effectuent par voie aérienne, ce qui provoque le rassemblement de centaines de personnes dans un espace confiné pendant plusieurs heures. Autant dire, les conditions idéales pour infecter un maximum d’individus.